JEAN YANNE, Bach to Twist / Espace de Montission (45)

En ouverture de la Saison Culturelle de St Jean le Blanc..

Pendant plus de quarante ans, Jean Yanne s’est promené en homme libre dans le paysage radiophonique, télévisuel et cinématographique français.
Un esprit frondeur, cogneur parfois, tendre toujours.
Le répertoire de Jean Yanne, c’est l’improbable tentative de réconciliation des contraires :
le clergé et le monde ouvrier, Jean-Sébastien Bach et les yéyés, les flics et la philo, la télé et l’intelligence, le rire et la mélancolie…
Bach to Twist est un cocktail Yannesque de chansons et de textes pour célébrer l’absurde et fustiger la bêtise, une fantaisie régénérante et iconoclaste servie par Fred Ferrand, Valérian Renault et Aimée Leballeur au son de l’accordéon et de la guitare électrique.
« Je me presse de rire de tout de peur d’être obligé d’en pleurer. »
                                               Beaumarchais

Les SUIVANTS jouent Brel / Auditorium de la Médiathèque d’Amilly (45)

 

Les Suivants, c’est la rencontre de Baptiste Dubreuil, pianiste jazz, et de Valérian Renault, interprète virtuose. Deux artistes partageant un goût prononcé pour Jacques Brel, et qui ont l’audace d’arranger et d’interpréter, à leur manière, son répertoire. Le premier parlerait sans doute des mélodies, des couleurs musicales, ou des formidables possibilités d’harmonisation. Pour le second, en revanche, c’est le répertoire de Jacques Brel, la plus belle partition qui soit pour un interprète. Quand un jazzman et un chanteur s’allient pour mettre en valeur ensemble l’oeuvre du grand Jacques “à leur sauce”, ils nous livrent avec émotion la réalisation d’un fantasme commun : réentendre les chansons de Brel là où elles sont chargées de sens… sur scène !

Quel que soit le lieu, chaque spectateur est aussitôt happé par l’émotion que suscitent ces deux musiciens. Une chance rare de (re)découvrir le Grand Jacques et la force de ses textes plus de trente ans après sa mort.

 

, ,

CINQ – ouverture de l’ESTIVAL (78)

[…] Depuis plus de 30 ans, le festival, dédié à la chanson francophone, célèbre la musique dans toute sa diversité. Créé en 1988, l’Estival a pour principal objectif de soutenir les artistes émergents, et devenir ainsi Le rendez-vous incontournable dédié à la musicalité de la langue française et de ses auteurs. […]

Retrouvez les CINQ en ouverture de l’ESTIVAL!!

Nicolas Jules le « powête » désobéissant qui croque à l’envi pommes, figues sucrées et raisins amers .

Chloé Lacan la multiple – la diva, la farceuse, la rebelle – qui nous promène à son bon gré de ris en pleurs .

Valérian Renault l’auteur exigeant pour qui l’écrit est vital et dont le cri nous est providentiel.

Guilhem Valayé, enfin, le conteur, étrange troubadour de nos temps supersoniques qui nous offre le luxe d’une délicatesse assumée.

Les « cinq mousquetaires des cinq doigts de la main » tournant la manivelle de nos boîtes à bonnes chansons. Prévert n’est jamais loin ni Verlaine ni Vian. Un set à cinq qui tendrait à prouver que « la solitude ça n’existe pas ?  »

 

, ,

CINQ – Festival Féron’Arts (59)

Retrouvez les CINQ sur le Festival Féron’Arts !

Nicolas Jules le « powête » désobéissant qui croque à l’envi pommes, figues sucrées et raisins amers .

Chloé Lacan la multiple – la diva, la farceuse, la rebelle – qui nous promène à son bon gré de ris en pleurs .

Valérian Renault l’auteur exigeant pour qui l’écrit est vital et dont le cri nous est providentiel.

Guilhem Valayé, enfin, le conteur, étrange troubadour de nos temps supersoniques qui nous offre le luxe d’une délicatesse assumée.

Les « cinq mousquetaires des cinq doigts de la main » tournant la manivelle de nos boîtes à bonnes chansons. Prévert n’est jamais loin ni Verlaine ni Vian. Un set à cinq qui tendrait à prouver que « la solitude ça n’existe pas ?  »

,

DAMEDOM, Guinguette Chic – Les ESTIVALES de Beaugency (45)

 

Beaugency est née de la Loire. Comme les communes et villages des bords de Loire, elle se nourrit de la richesse et de la proximité du plus long fleuve de France. Cet été, la ville sera aux couleurs de la Loire, représentées par les cultures qui s’épanouissent sur ses rives, de sa source à son embouchure..

Les ESTIVALES de Beaugency, du 5 juillet au 18 août, avec des artistes de la source de la Loire à son embouchure !

Retrouvez notre regroupement enjoué de talents autochtones, qui fait de la chanson à danser, à rire, à émouvoir, ou juste à écouter avec bonheur..

Des reprises de tous horizons, de la guinche musette aux chansons de crooner, avec un soupçon de jazz manouche pour relever le tout. Un concentré de bonne humeur à partager sans modération.

Valérian Renault, duo / Baignade Naturelle du Grand Chambord (41)

duo avec Pascal MAUPEU

Auteur, compositeur, interprète à la plume affûtée, c’est en duo qu’il revient nous faire vibrer, naviguant sur ses douze ans de répertoire, son album « Laisse couler » (coup de coeur Charles Cros) en fil rouge.

En restant dans une approche minimaliste du répertoire, pour laisser toute leur place au texte et à l’interprétation, ce spectacle se veut cependant plus musical, avec l’arrivée à ses côtés de Pascal Maupeu, talentueux guitariste de jazz et de chanson, accompagnateur, entre autres, d’Eric Lareine, et grand improvisateur, qui se caractérise par sa grande sensibilité et la finesse de son accompagnement. La musique et les mots se mêlent et deviennent indissociables. La rencontre des deux guitares permet d’explorer plus loin les émotions, l’énergie organique de la musique, tout en laissant intacte l’intimité entre la scène et la salle, la force des textes.

Chaque concert offre ainsi l’occasion d’échanger avec le public, l’invite à jouer lui aussi sa partition, celle des larmes parfois, du rire souvent, de l’émotion toujours.

 

Colette MAGNY, feu continu – Scène nationale d’Orléans (45)

 

Dans l’univers de la chanson, Colette Magny se situait ainsi : « Dans la famille coup de poing, Ferré c’est le père, Ribeiro la fille, Lavilliers le fils. Et moi la mère ! ».

Le trio propose avec passion de (re)découvrir cette chanteuse fraternelle et généreuse, curieuse de tout, insoumise congénitale.

Son œuvre, entre tendresse et colère est superbement servie par la voix de Lila Tamazit, le piano de Vincent Viala et la batterie de David Georgelet.

Première de Colette MAGNY, feu continu – Péniche le Marcounet

 

Colette Magny: le trésor le mieux caché de la chanson française

Lila Tamazit, chant, David Georgelet, batterie, Vincent Viala, piano.

 

Dans l’univers de la chanson, Colette Magny se situait ainsi : « Dans la famille coup de poing, Ferré c’est le père, Ribeiro la fille, Lavilliers le fils. Et moi la mère ! ».

Le trio propose avec passion de (re)découvrir cette chanteuse fraternelle et généreuse, curieuse de tout, insoumise congénitale.

Son œuvre, entre tendresse et colère est superbement servie par la voix de Lila Tamazit, le piano de Vincent Viala et la batterie de David Georgelet.

Damédom / Lamotte-Beuvron (45)

DAMÉDOM – CONCERT & BAL

orchestre improvisé de guinguette chic

Un regroupement enjoué de talents autochtones, qui fait de la chanson à danser, à rire, à émouvoir, ou juste à écouter avec bonheur..

Des reprises de tous horizons, de la guinche musette aux chansons de crooner, avec un soupçon de jazz manouche pour relever le tout. Un concentré de bonne humer à partager sans modération.

Avec Aimée Leballeur, Valérian Renault, Fred Ferrand, Pascal Barcos, Éric Eichwald

Quand la Chanson se souvient de la Shoah / Les Bordes (45)

La chanson est une source historique à part entière.
Art populaire, art social, elle témoigne de la société de son temps. Ainsi que l’exprime Serge Bernstein, elle est une forme d’expression culturelle qui s’adresse à tous, et qui permet d’étudier la manière dont une société a vécu tel ou tel événement.
Il est des chansons qui font l’histoire et des chansons qui disent l’histoire…
Que nous dit la chanson de ce que connaît la société française d’après-guerre de la Shoah?
Quelles évolutions cette mémoire connaît-elle de 1946 à aujourd’hui ?

Trois chanteurs, un musicien et une intervenante, contextualisent et interprétent des chansons qui sont autant de marqueurs de l’évolution de l’histoire de la mémoire de la Shoah en France. Les auteurs de ces textes : Jean Ferrat, Pierre Selos, Maurice Fanon, Silvain Reiner, Barbara, Serge Gainsbourg, Jean-Jacques Goldman, Georges Coulonges, Louis Chedid, Claude Lemesle, les Rita Mitsouko, Pierre Perret, Éric Marty, Anne Sylvestre, François Morel…

 « Si l’on veut connaître les hommes, je crois sincèrement qu’il faut étudier leurs chansons, au même titre que leurs monuments, leurs outils et leurs livres. »

 Claude Duneton (1998)

 

(Représentation scolaire + représentation tout public)