Archive d’étiquettes pour : Imbert-Imbert

[…] Depuis plus de 30 ans, le festival, dédié à la chanson francophone, célèbre la musique dans toute sa diversité. Créé en 1988, l’Estival a pour principal objectif de soutenir les artistes émergents, et devenir ainsi Le rendez-vous incontournable dédié à la musicalité de la langue française et de ses auteurs. […]

Retrouvez les CINQ en ouverture de l’ESTIVAL!!

Nicolas Jules le « powête » désobéissant qui croque à l’envi pommes, figues sucrées et raisins amers .

Chloé Lacan la multiple – la diva, la farceuse, la rebelle – qui nous promène à son bon gré de ris en pleurs .

Valérian Renault l’auteur exigeant pour qui l’écrit est vital et dont le cri nous est providentiel.

Guilhem Valayé, enfin, le conteur, étrange troubadour de nos temps supersoniques qui nous offre le luxe d’une délicatesse assumée.

Les « cinq mousquetaires des cinq doigts de la main » tournant la manivelle de nos boîtes à bonnes chansons. Prévert n’est jamais loin ni Verlaine ni Vian. Un set à cinq qui tendrait à prouver que « la solitude ça n’existe pas ?  »

 

 

Le plus souvent c’est seuls qu’ils écrivent et composent ; seuls qu’ils se produisent s’accompagnant eux-mêmes :
Imbert-Imbert le contrebassiste-chanteur dont la plume-métronome oscille sur fond de révolte de la nostalgie des hiers à des lendemains possiblement heureux.
Nicolas Jules le « powête » désobéissant qui croque à l’envi pommes, figues sucrées et raisins amers.
Chloé Lacan la multiple – la diva, la farceuse, la rebelle – qui nous promène à son bon gré de ris en pleurs.
Valérian Renault l’auteur exigeant pour qui l’écrit est vital et dont le cri nous est providentiel.
Guilhem Valayé, enfin, le conteur, étrange troubadour de nos temps supersoniques qui nous offre le luxe d’une délicatesse assumée.
Aujourd’hui, CINQ c’est le bonheur d’avoir pu réunir la fine fleur de la nouvelle scène française lié à l’étonnement d’une première fois :les « cinq mousquetaires des cinq doigts de la main » tournant la manivelle de nos boîtes à bonnes chansons. Prévert n’est jamais loin ni Verlaine ni Vian.
Un set à cinq qui tendrait à prouver que « la solitude ça n’existe pas ?  »
https://chantercestlancerdesballes.fr/cinq-authentique-victoire-de-chanson/

 

Le plus souvent c’est seuls qu’ils écrivent et composent ; seuls qu’ils se produisent s’accompagnant eux-mêmes :
Imbert-Imbert le contrebassiste-chanteur dont la plume-métronome oscille sur fond de révolte de la nostalgie des hiers à des lendemains possiblement heureux.
Nicolas Jules le « powête » désobéissant qui croque à l’envi pommes, figues sucrées et raisins amers.
Chloé Lacan la multiple – la diva, la farceuse, la rebelle – qui nous promène à son bon gré de ris en pleurs.
Valérian Renault l’auteur exigeant pour qui l’écrit est vital et dont le cri nous est providentiel.
Guilhem Valayé, enfin, le conteur, étrange troubadour de nos temps supersoniques qui nous offre le luxe d’une délicatesse assumée.
Aujourd’hui, CINQ c’est le bonheur d’avoir pu réunir la fine fleur de la nouvelle scène française lié à l’étonnement d’une première fois :les « cinq mousquetaires des cinq doigts de la main » tournant la manivelle de nos boîtes à bonnes chansons. Prévert n’est jamais loin ni Verlaine ni Vian.
Un set à cinq qui tendrait à prouver que « la solitude ça n’existe pas ?  »

 

 

Le plus souvent c’est seuls qu’ils écrivent et composent ; seuls qu’ils se produisent s’accompagnant eux-mêmes :Imbert-Imbert le contrebassiste-chanteur dont la plume-métronome oscille sur fond de révolte de la nostalgie des hiers à des lendemains possiblement heureux.
Nicolas Jules le « powête » désobéissant qui croque à l’envi pommes, figues sucrées et raisins amers.
Chloé Lacan la multiple – la diva, la farceuse, la rebelle – qui nous promène à son bon gré de ris en pleurs.
Valérian Renault l’auteur exigeant pour qui l’écrit est vital et dont le cri nous est providentiel.
Guilhem Valayé, enfin, le conteur, étrange troubadour de nos temps supersoniques qui nous offre le luxe d’une délicatesse assumée.
Aujourd’hui, CINQ c’est le bonheur d’avoir pu réunir la fine fleur de la nouvelle scène française lié à l’étonnement d’une première fois :les « cinq mousquetaires des cinq doigts de la main » tournant la manivelle de nos boîtes à bonnes chansons. Prévert n’est jamais loin ni Verlaine ni Vian.
Un set à cinq qui tendrait à prouver que « la solitude ça n’existe pas ?  »

 

Le plus souvent c’est seuls qu’ils écrivent et composent ; seuls qu’ils se produisent s’accompagnant eux-mêmes :

Imbert-Imbert le contrebassiste-chanteur dont la plume-métronome oscille sur fond de révolte de la nostalgie des hiers à des lendemains possiblement heureux .

Nicolas Jules le « powête » désobéissant qui croque à l’envi pommes, figues sucrées et raisins amers .

Chloé Lacan la multiple – la diva, la farceuse, la rebelle – qui nous promène à son bon gré de ris en pleurs .

Valérian Renault l’auteur exigeant pour qui l’écrit est vital et dont le cri nous est providentiel.

Guilhem Valayé, enfin, le conteur, étrange troubadour de nos temps supersoniques qui nous offre le luxe d’une délicatesse assumée.

Aujourd’hui, CINQ c’est le bonheur d’avoir pu réunir la fine fleur de la nouvelle scène française lié à l’étonnement d’une première fois :

les « cinq mousquetaires des cinq doigts de la main » tournant la manivelle de nos boîtes à bonnes chansons. Prévert n’est jamais loin ni Verlaine ni Vian. Un set à cinq qui tendrait à prouver que « la solitude ça n’existe pas ?  »

  

Salle du TAHITI, dans le cadre de la PRÉSENTATION de SAISON du REZZO61

« Création en forme de récréation… ou de poire pour nos soifs.

Le plus souvent c’est seuls qu’ils écrivent et composent ; seuls qu’ils se produisent s’accompagnant eux-mêmes : Imbert-Imbert le contrebassiste-chanteur dont la plume-métronome oscille sur fond de révolte de la nostalgie des hiers à des lendemains possiblement heureux ; Nicolas Jules le « powête » désobéissant qui croque à l’envi pommes, figues sucrées et raisins amers ; Chloé Lacan la multiple – la diva, la farceuse, la rebelle – qui nous promène à son bon gré de ris en pleurs ; Valérian Renault l’auteur exigeant pour  qui l’écrit est vital et dont le cri nous est providentiel  ; Guilhem Valayé, enfin, le conteur, étrange troubadour de nos temps supersoniques qui nous offre le luxe d’une délicatesse assumée.

Aujourd’hui, CINQ c’est le bonheur d’avoir pu réunir la fine fleur de la nouvelle scène française : les cinq « mousquetaires des cinq doigts de la main tournant la manivelle » de nos boîtes à bonnes chansons. Prévert n’est jamais loin ni Verlaine ni Vian.

Un set à cinq qui tendrait à prouver que la solitude ça n’existe pas ? »

Retrouvez la fine fleur de la Chanson française contemporaine le 31 octobre à Trégueux !

Imbert-Imbert, le révolté nostalgique, Nicolas Jules le powête désobéissant, Chloé Lacan la diva, la farceuse, la rebelle, Valérian Renault la force et le style, Guilhem Valayé le conteur, le troubadour.

Un set à Cinq fait de complicité, d’humour, de chansons et d’amour..

Pour cette nuit un peu spéciale qui marque la fin de l’année celte, Bleu Pluriel, organisateur des Mots Dits, vous réserve une surprise!