Archive d’étiquettes pour : Chanson rock

 

Le plus souvent c’est seuls qu’ils écrivent et composent ; seuls qu’ils se produisent s’accompagnant eux-mêmes :
Imbert-Imbert le contrebassiste-chanteur dont la plume-métronome oscille sur fond de révolte de la nostalgie des hiers à des lendemains possiblement heureux.
Nicolas Jules le « powête » désobéissant qui croque à l’envi pommes, figues sucrées et raisins amers.
Chloé Lacan la multiple – la diva, la farceuse, la rebelle – qui nous promène à son bon gré de ris en pleurs.
Valérian Renault l’auteur exigeant pour qui l’écrit est vital et dont le cri nous est providentiel.
Guilhem Valayé, enfin, le conteur, étrange troubadour de nos temps supersoniques qui nous offre le luxe d’une délicatesse assumée.
Aujourd’hui, CINQ c’est le bonheur d’avoir pu réunir la fine fleur de la nouvelle scène française lié à l’étonnement d’une première fois :les « cinq mousquetaires des cinq doigts de la main » tournant la manivelle de nos boîtes à bonnes chansons. Prévert n’est jamais loin ni Verlaine ni Vian.
Un set à cinq qui tendrait à prouver que « la solitude ça n’existe pas ?  »
https://chantercestlancerdesballes.fr/cinq-authentique-victoire-de-chanson/

 

Le plus souvent c’est seuls qu’ils écrivent et composent ; seuls qu’ils se produisent s’accompagnant eux-mêmes :
Imbert-Imbert le contrebassiste-chanteur dont la plume-métronome oscille sur fond de révolte de la nostalgie des hiers à des lendemains possiblement heureux.
Nicolas Jules le « powête » désobéissant qui croque à l’envi pommes, figues sucrées et raisins amers.
Chloé Lacan la multiple – la diva, la farceuse, la rebelle – qui nous promène à son bon gré de ris en pleurs.
Valérian Renault l’auteur exigeant pour qui l’écrit est vital et dont le cri nous est providentiel.
Guilhem Valayé, enfin, le conteur, étrange troubadour de nos temps supersoniques qui nous offre le luxe d’une délicatesse assumée.
Aujourd’hui, CINQ c’est le bonheur d’avoir pu réunir la fine fleur de la nouvelle scène française lié à l’étonnement d’une première fois :les « cinq mousquetaires des cinq doigts de la main » tournant la manivelle de nos boîtes à bonnes chansons. Prévert n’est jamais loin ni Verlaine ni Vian.
Un set à cinq qui tendrait à prouver que « la solitude ça n’existe pas ?  »

 

 

Le plus souvent c’est seuls qu’ils écrivent et composent ; seuls qu’ils se produisent s’accompagnant eux-mêmes :Imbert-Imbert le contrebassiste-chanteur dont la plume-métronome oscille sur fond de révolte de la nostalgie des hiers à des lendemains possiblement heureux.
Nicolas Jules le « powête » désobéissant qui croque à l’envi pommes, figues sucrées et raisins amers.
Chloé Lacan la multiple – la diva, la farceuse, la rebelle – qui nous promène à son bon gré de ris en pleurs.
Valérian Renault l’auteur exigeant pour qui l’écrit est vital et dont le cri nous est providentiel.
Guilhem Valayé, enfin, le conteur, étrange troubadour de nos temps supersoniques qui nous offre le luxe d’une délicatesse assumée.
Aujourd’hui, CINQ c’est le bonheur d’avoir pu réunir la fine fleur de la nouvelle scène française lié à l’étonnement d’une première fois :les « cinq mousquetaires des cinq doigts de la main » tournant la manivelle de nos boîtes à bonnes chansons. Prévert n’est jamais loin ni Verlaine ni Vian.
Un set à cinq qui tendrait à prouver que « la solitude ça n’existe pas ?  »

 

Retrouvez la fine fleur de la Chanson française contemporaine le 31 octobre à Trégueux !

Imbert-Imbert, le révolté nostalgique, Nicolas Jules le powête désobéissant, Chloé Lacan la diva, la farceuse, la rebelle, Valérian Renault la force et le style, Guilhem Valayé le conteur, le troubadour.

Un set à Cinq fait de complicité, d’humour, de chansons et d’amour..

Pour cette nuit un peu spéciale qui marque la fin de l’année celte, Bleu Pluriel, organisateur des Mots Dits, vous réserve une surprise!

 

 

Le Théâtre [troglo] du Rossignolet s’est établi dans une ancienne habitation troglodytique à Loches (« Ville d’Art et d’Histoire »).
C’est aujourd’hui un lieu modulable dévolu à la diffusion de l’art et de la culture, un cocon de pierre qui accueille une programmation éclectique : des expositions, des concerts, du théâtre, des conférences…

Le 03 novembre 2018, Valérian Renault viendra y livrer ses « vers acides, piquants, brillant parfois d’un givre narquois et brandissant l’insolence comme une vertu, qui font – c’est selon – rire à canines déployées ou dandiner de malaise sur les sièges […]. Provoc’ ? Certes, et même avec un plaisir gourmand »!!

Avec à ses côtés à l’accompagnement la guitare aux mille couleurs de Pascal Maupeu!!

 

Valérian Renault, en duo, sera en première partie de Paul Roman, au Théâtre Jean Marais de Saint Gratien, pour une superbe soirée chanson !!