Évènements

 

Valerian Renault est un auteur-compositeur- interprète authentique et délicat, doté d’un charisme éclatant. Après douze années de tournées françaises et internationales à la tête des « Vendeurs d’enclumes » (dont le Printemps de la Chanson en 2011 !), cinq albums et de nombreux prix (Chorus des Hauts de Seine, Alors Chante, Moustaki,…), Valérian poursuit sa route.
Cette fois, c’est en solo, armé de sa guitare, qu’il livre ses chansons. Valérien Renault confirme la force comme la finesse de son écriture et de sa voix.
Et joue avec les mots autant qu’avec nos émotions.

 

Le Théâtre [troglo] du Rossignolet s’est établi dans une ancienne habitation troglodytique à Loches (« Ville d’Art et d’Histoire »).
C’est aujourd’hui un lieu modulable dévolu à la diffusion de l’art et de la culture, un cocon de pierre qui accueille une programmation éclectique..

On y retrouvera Baptiste Dubreuil, pianiste jazz, et de Valérian Renault, interprète virtuose, deux artistes partageant un goût prononcé pour Jacques Brel, et qui ont l’audace d’arranger et d’interpréter, à leur manière, son répertoire. Quand un jazzman et un chanteur s’allient pour mettre en valeur ensemble l’oeuvre du grand Jacques “à leur sauce”, ils nous livrent avec émotion la réalisation d’un fantasme commun : réentendre les chansons de Brel là où elles sont chargées de sens… sur scène !

Extrait vidéo : « Au Suivant »

L’enfant sauvage, c’est l’histoire d’un accordéoniste et d’un poète habités par la même envie de dire au monde la vie et ses égratignures.

Deux enfants farouches sous le regard bienveillant d’un gamin indompté, habile avec le mot « cabaret ».

L’enfant sauvage, c’est cette envie d’un espace où on se sent parfois voyeur et où l’on vient écouter les artistes se mettre à nu.

L’enfant sauvage, c’est une rencontre pas comme les autres… c’est celle qui commence par « et si tu me racontais tes histoires d’amours »…

 

Théo Jouanneau aux textes et au chant,  Matthias Boudeau à l’accordéon

 

Dans l’univers de la chanson, Colette Magny se situait ainsi : « Dans la famille coup de poing, Ferré c’est le père, Ribeiro la fille, Lavilliers le fils. Et moi la mère ! ».

Le trio propose avec passion de (re)découvrir cette chanteuse fraternelle et généreuse, curieuse de tout, insoumise congénitale.

Son œuvre, entre tendresse et colère est superbement servie par la voix de Lila Tamazit, le piano de Vincent Viala et la batterie de David Georgelet.

Extraits vidéo à retrouver sur Youtube : Colette Magny, feu continu, à la Scène nationale d’Orléans

 

Réservations au 02 38 21 93 23 ou 06 15 92 40 01